Retour à Soi

Bonjour à vous,

Voilà quelques jours que l’idée d’écrire un article plane et je décide de m’y mettre en ce beau lundi matin, sans trop savoir ce qui sera le message principal. Je sais, je ne vais presque plus sur les réseaux sociaux et vous voyez de moins en moins ce que je produis. J’ai beaucoup ralenti la production d’ailleurs, car je suis en transition. Transition de quoi? j’ai envie de dire, transition alchimique! Déprogrammation majeure. Je vous en ai certainement déjà parler dans d’autres articles, (ou pas hihi?!) comme sûrement la majorité d’entre vous, j’ai grandi avec l’idée que seul le rationnel était important. C’est ce qu’on m’a appris à l’école, c’est ce que j’ai vu valorisé en société et comme j’avais de la facilité à l’école, c’est définitivement quelque chose pour quoi je me suis donnée de la valeur moi-même.

Même lorsque j’ai appris dans des enseignements plus ésotériques ce qu’était la réelle fonction du mental, j’ai continué de l’utiliser comme je l’avais toujours fait. Il faut dire que j’ai un certain plaisir à analyser, faire des liens, créer du sens. Ce qui est parfois utile, mais certainement pas nécessaire 14h par jour! Voyez-vous, la fonction du mental est de recevoir les informations transmisent par le corps, via nos sens et la voix de notre intuition. Toutefois, j’ai été habituée à utiliser mon mental pour faire toute sorte de chose: organiser ma journée, créer des choses (projets créatifs, écriture), me défendre de mes ressentis, essayer de faire du sens coute que coute, etc. Je lisais ce matin que c’est environ 60 000 pensées qui traversent notre esprit par jour. Pas étonnant que beaucoup ressentent de la fatigue et qu’avec ce qui se passe dans le monde, les pensées anxieuses deviennent « normales ».

Depuis les dernières semaines, je suis en réappropriation d’incarner ma vraie nature. Ce qui est quelque chose de très abstrait à expliquer. C’est quoi la vraie nature? Pour moi, c’est ce qui est là avant les conditionnements. Mais comme ceux-ci arrivent dès notre jeune âge, je n’ai pas tellement de mots pour décrire ce à quoi je tends. Je pense que je suis plus dans le comment en ce moment. Je découvrirai ce qui était là depuis toujours quand:

-j’aurai intégrer mon rythme naturel, qui n’a rien à voir avec mon mental ou mes capacités/habiletés;

-chaque action sera un choix avec ce qui est présent là, car j’aurai assez confiance en moi et en la vie pour ne plus me projeter dans le futur à chaque nouvel élément entrant dans ma journée;

-je prendrai le temps de vivre mon moment présent;

-je serai pleinement incarner dans mon corps pour être à l’écoute de ses fluctuations, de ses messages;

-ça ne sera plus ce que j’aurai appris dans mes études ou mes lectures qui guideront mes décisions, mais plutôt ce que je sais profondément à l’intérieur de moi;

-je vivrai pour moi et non pour les autres;

-j’agirai en fonction de mes En-vies et non de mes faut-qu’ons.

Et bon, on peut lire cette liste et dire, c’est une belle utilisation du mental que tu viens de faire! Dans ce cas-ci, ça me semble utile. Je ne dis que je ne l’utiliserai plus du tout, simplement que je ne veux plus que le mental décide de ma vie, car cela empêche bien souvent son rythme naturel et sa magie.

J’ai la chance extraordinaire d’avoir un été, où en dehors de quelques célébrations, je n’ai rien de prévu. Ce n’est pas la première fois que j’ai cette opportunité de ne rien planifier. La pandémie a été une belle opportunité pour cela. Bien que le désir était déjà là en 2020, je n’étais pas tout à fait prête à sauter dans le « vide » de ne pas avoir de projets, de ne pas savoir ce que je ferais de mes journées. J’avais peur de l’ennui qui m’a si longtemps habitée, voir déprimée. Aujourd’hui, cette peur n’est plus là et je suis prête à faire l’espace nécessaire pour accueillir/découvrir l’entièreté de l’Être que je suis, de la Vie qui m’habite.

Je sens que ce que j’avais envie de partager est fait. Je ne mettrai pas de focus sur le développement de mon entreprise, sur la visibilité de l’Atelier Âme-Art, à moins que ça soit ce qui est juste dans l’énergie à ce moment-là. Je fais confiance que ceux qui auront envie ou besoin d’une peinture d’accompagnement, seront guidés vers moi. Je sais, ça fait très pensée-magique et pas du tout sérieux. Mais c’est ce qui est aligné avec mon énergie en ce moment. La vie m’a dernièrement montré à bien des reprises que les choses se font que j’y mette de l’énergie ou non!

Je vous souhaite un bel été, où vous déciderez peut-être, quelques minutes par jour, de vous créer un espace/temps sacré pour simplement Être, sans que quelque chose ou quelqu’un n’interfère avec ce retour soi.

Avec amour et paix

Fleuressence

Je m’ouvre à ma lumière, acrylique sur bois, 30″ x 40″

Laisser un commentaire